Partagez | 

 02 ;; Atelier des Guérisseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageLun 20 Oct - 0:44

{ateliers} Guérisseurs
______________SOIGNEURS DE PERN




Guérisseur, de tes nobles mains
Tu tues le mal qui sévit ici-bas
Pourtant dans tes yeux sans âge
Tu vibres d'une tristesse qu'un Harpiste n'aurait pas de mal à conter
Car tu n'oublies jamais tout ceux que tu n'as pas pu sauver.


    L'Atelier des Guérisseurs fait partie des Ateliers les plus prestigieux de Pern. Ils ont la connaissance des diverses plantes médicinales, des remèdes et des maux.


Présence et mobilité sur Pern

    Si l'Atelier principal des Guérisseurs se trouve au Fort de Fort, les Guérisseurs sont cependant l'un des Ateliers les plus présents dans les zones habitées de Pern. Effectivement, les Guérisseurs ont pour devoir de répondre aux urgences médicales des Pernais et sont, par conséquent, présents dans tous les Forts majeurs et mineurs. Comme les Harpistes, ils disposent également de Compagnons itinérants afin de prodiguer des soins dans les fortins les plus éloignés. De plus, il s'agit du seul Atelier à disposer d'un droit au transport par voie de dragon sans distinction de rang.


Maladies sur Pern

    Sur Pern, les maladies héréditaires majeures sont rarement transmises tant le taux de survie d'enfants nés avec des déficiences physiques est bas. Dotés d'une santé souvent solide grâce à un train de vie actif, les Pernais souffrent le plus souvent de blessures physiques dues aux activités quotidiennes (ou aux Fils), d'infections ainsi que de maladies telles que des fièvres, des angines, des ulcères ou des insolations sévères dans les régions du sud. On note aussi un certain nombre de vieillards souffrant de problèmes aux articulations.

    Malgre d'excellentes connaissances sur l'anatomie humaine, le niveau des techniques médicales reste faible. Ainsi un arrêt du coeur ou une blessure atteignant le cerveau sont souvent fatals. Et les grosseurs (ou cancers) sont généralement détectées trop tard pour être soignées efficacement (le peu de fois où elles peuvent l'être sans mettre sérieusement en danger la vie du patient) et les seuls chirurgies opérées sont rudimentaires, et principalement réparatrices (dans les cas de fracture ouverte, par exemple, ou autres blessures graves). L'unique exception est l'amputation.


Remèdes les plus courants

    ACHILLÉE :: Ses feuilles permettent d'arrêter le saignement, très utile en cas d'hémorragie et sont donc utilisées en cataplasme sur les blessures. La fleur, quant à elle, est pratique pour soulager les douleurs grippales et inflammatoires.

    ACONIT :: Plante aux vertus apaisantes, on l'utilise souvent lors de problèmes cardiaques : palpitations, essoufflements ... et durant les fièvres. Elle est utilisée sous forme de poudre (oracines broyées). Mais son utilisation doit être contrôlée et savamment dosée car c'est une plante toxique.

    ADONIS :: Plante médicinale toxique, elle est reconnaissable à ses fleurs jaunes semblables aux marguerites. On utilise uniquement ses graines qui ont des propriétés sédatives et de stimulants cardiaques. A hautes doses, cela peut provoquer un arrêt du coeur.

    ALOES :: Herbe médicinale possédant de grandes vertus apaisantes, elle est la meilleure indiquée pour les cas de lésions légères de la peau (brûlures, coupures, etc). Fréquentes sont les personnes qui en possèdent un stock chez elles, tant au Sud (à cause des coups de soleil) qu'au Nord (à cause des risques de gerçures).

    CONSOUDE :: C'est une plante qui se trouve dans les lieux humides tels que les prairies, les berges d'une rivière et les terres boisées. Ses fleurs sont dégradées du bleu au rose et au blanc tandis que ses feuilles sont marbrées de jaune et de vert. Généralement utilisée pour soigner les ecchymoses et les plaies ouvertes (sous forme de cataplasme) et comme antitussif (en tisane), ses feuilles contiennent beaucoup de vitamines et de minéraux qui en font l'arme idéale pour accélérer la guérison.

    GOURDHERBE :: Plante odoriférante calmant la douleur. Bien que moins efficace que l'herbe-qui-calme, sa préparation est plus aisée. On la prépare en tisane principalement.

    FELLIS :: Cette plante pousse sous forme d'un petit arbuste plein de branches, dont les fleurs sont facilement reconnaissables à leur couleur jaune éclatante et à leurs pétales en pointes. Le jus issu des tiges et des feuilles bouillies produit un excellent narcotique, dangereux à forte dose. Cependant, il produit un effet d'accoutumance. On fabrique également la teinture verte à partir du Fellis.

    HERBE A PLUMETS :: Ses graines sont récoltées pour leurs vertus digestives. Le cœur de la plante, juste au dessus des racines est séché et réduit en poudre afin de préparer le remède le plus efficace contre la fièvre.

    HERBE-QUI-CALME :: Il s'agit de minuscules feuilles de bosquet gris-vert, à l'odeur caractéristique (à comprendre : puante) et qui piquent quand on les frotte dans les doigts. Elles ont des propriétés anesthésiantes. Elles doivent être utilisées avec parcimonie à l'état brut car elles peuvent faire apparaître d'horribles cloques qui laissent des cicatrices. A une certaine époque de l'année, l'herbe est gorgée de sève qui soulage la douleur. On l'utilise pour préparer un baume. Sa préparation est sans doute l'une des pires épreuves de Pern. Il faut d'abord faucher des champs entiers de cette plante, en prenant garde de ne pas y toucher. On fend ensuite les tiges des plants ramassés. On fait bouillir le tout dans de grandes marmites d'eau bouillante pendant trois jours, jusqu'à ce que le mélange soit réduit en pulpe. L'odeur dégagée par cette décoction est infecte au point de faire fuir toutes les personnes aux alentours qui ne sont pas obligées de participer à la fabrication du calmant. On a même vu des Weyrs entiers se vider de leurs chevaliers avec les plus futiles prétextes pour échapper à cette torture olfactive. La pulpe est ensuite pressée pour en tirer le jus, lequel est réduit pour obtenir la consistance d'un baume. La partie la plus pure du jus est séchée et réduite en poudre pour un usage interne.

    LIVECHE :: Plante qui ressemble à une grande herbe, elle culmine d'ailleurs à 2m de haut. Nombreux sont les Pernais qui la confondent avec le céleri tant la forme et l'odeur s'en rapprochent. Très utilisée en cuisine, une infusion de livèche permet de limiter la rétention d'eau et aide le corps à se débarrasser plus rapidement des toxines : c'est une herbe purificatrice. La racine, quant à elle, traite les aphtes, les amygdalites, bronchites, cystites et douleurs menstruelles.

    REINE-DES-PRÉS :: Plante à taille variable, elle produit des fleurs blanches et bleues. Le bouton de ses fleurs contient un acide spécifique qui, une fois préparé correctement, possède des propriétés contre les maux de tête et douleurs musculaires.

    TANAISIE :: Plante produisant des grappes de fleurs jaunes moutardes, ses fleurs peuvent être utilisées en cataplasme pour les rhumatismes et les varices. Il n'est jamais utilisé sous forme orale, car il peut provoquer des intoxications pris de cette manière.

    TUSSILAGE :: Plante vivace aux fleurs jaunes, elle est utilisée pour traiter l'asthme.
avatar



Féminin

Age : Eternelle
Marks : 43

Ceci est le titre

Pseudo : Etoile Rouge
Disponibilité RP : Toujours libre pour vous pourir la vie
Crédits : DeviantArt (KalaNemi) & Phil
Messages : 149
Revenir en haut Aller en bas
 

02 ;; Atelier des Guérisseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» béquille d'atelier mono bras
» scan revue technique d'atelier 250 etz
» Béquille atelier standard arrière
» qui dit restauration dit Atelier
» Manuel d'atelier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonriders :: Système Rukbat :: Règles & Contexte :: Annexes :: Ateliers-