Partagez | 

 01 ;; Dragons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSam 2 Aoû - 0:44

{weyrs} Dragons
______________GARDIENS DE PERN




Ô lèvres, donnez libre cours à la joie, aux chansons,
Portez l'espoir sur l'aile des dragons


o1 . Anatomie & Physiologie

    Les dragons sont des ovipares à sang chaud. De même que la plupart des espèces locales, leur squelette est composé de silice et de bore et ils possèdent six membres : deux paires de pattes et une paire d’ailes qui constitue les troisième et quatrième membres. Il s’agit d’ailes membraneuses, c’est-à-dire qu’entre les phalanges servant de charpente, se trouve une membrane de peau, résistante et souple à la fois, permettant la portance sur les masses d'air. Cette membrane est fortement irriguée par le sang du dragon qui a la particularité d'être vert et riche en cuivre. Les dommages occasionnés par les Fils sur les ailes sont particulièrement douloureux pour le dragon et très difficile à cicatriser : l'aile étant souvent déchirée, les réparations ne peuvent se faire que si la surface membranaire est suffisante pour recoudre les morceaux.



    Structures osseuse (gauche) et musculaire (droite)


    Leur corps massif n’est pas recouvert d’écailles, contrairement à ce qu’on pourrait croire. Il s’agit plutôt d’une peau, qui pourrait s’apparenter à celle du daim dont elle a la texture et qui dégage une agréable odeur épicée, plutôt musquée, lorsque le dragon est propre. En outre, cette peau est très sensible et requiert des soins vigilants et constants de la part du chevalier, notamment dans les premiers temps de la croissance. En effet, les dragons grandissent rapidement (de la taille d’un gros chien à la naissance, ils atteignent presque leur taille adulte à la fin de leur première Révolution et sont à leur taille définitive après 18 mois). La peau, alors soumise à de nombreuses tensions, peut peler, s’irriter, voir se craqueler. Pour remédier à cela, le jeune chevalier dragon se doit de laver, brosser (ou sabler) et huiler quotidiennement le cuir du dragonnet. Une peau malade peut donner, à l’âge adulte, un cuir imparfait qui se crevasse et peut provoquer la mort du dragon lors des vols. Par ailleurs, la santé de l’animal se déduit de l’éclat de sa robe. Plus la couleur de la peau est vive, meilleure est la santé du dragon. Dans le cas de dragons malades, tristes ou vieux, la couleur est terne et délavée.


    Les dragons sont dotés d’yeux protégés chacun par deux paupières. La paupière intérieure, transparente, sert principalement à lubrifier la rétine tandis que la seconde, qui est plus épaisse, protège l’œil. Visible dans le noir, celui-ci brille et s’illumine par vagues d’ondes colorées, les multiples facettes de l’œil étant parcourues par différentes teintes. De même que l’éclat du cuir est un indicateur de santé, on peut déduire l’humeur selon la couleur de leurs yeux, une teinte unie étant le signe d’une humeur constante :
      — bleu : humeur paisible, affection ou amour
      — vert : plaisir
      — bleu-vert : contentement, joie
      — pourpre : dévotion
      — orange : excitation
      — jaune : inquiétude, reproche ou détresse
      — jaune orangé : perplexité
      — rouge : irritation, colère
      — rouge orangé : fureur
      — reflets lavande : stress
      — gris : tristesse
      — blanc : malaise
    Il faut bien entendu tenir compte de l’infinité de nuances mais également de la vitesse du tournoiement des teintes qui varie selon l’intensité de l’émotion.


    Si les dragons sont dotés de deux estomacs, cela n’est en rien comparable avec les bovidés terrestres. En effet, le dragon utilise le second estomac pour digérer la pierre de feu. Cette pierre, une fois mâchée par le dragon, réagit avec les acides digestifs du deuxième estomac. Après environ une quinzaine de minutes, un gaz est émis par ces réactions et peut être exhalé à volonté par le dragon. Celui-ci s’enflammant au contact de l’air, il en résulte une flamme modulable. Passé un certain temps après la digestion de la Phosphine, les dragons en recrachent les déchets sous forme d’un substrat noirâtre et nauséabond.


o2 . Psychologie

    Bien qu'étant des êtes doués de pensée et capables d'une communication courante dans le langage humain dès le moment de leur Eclosion, les capacités intellectuelles des dragons sont moindres par rapport à celles d'un humain adulte. Leur mémoire sur le long terme étant particulièrement limitée, ils ont des raisonnements particulièrement ancrés dans le présent et ne font que difficilement le rapport de cause à effet.

    Par nature, les dragons ont un tempérament calme et non violent envers leurs humains, qu'ils soient leurs maîtres ou pas. En effet, et c'est un fait inconnu en dehors du Weyr, les dragons ne peuvent pas attaquer un humain. Paisibles, ils engendrent pourtant facilement de la peur chez les gens des Forts et des Ateliers, bien qu'eux-mêmes ne le comprennent pas.

    De plus, leur pacifisme naturel s'étend également à leurs congénères. Car s'il peut exister des rivalités ou des sentiments de compétitivité entre les dragons, ils ne se battent jamais entre eux (hormis deux Reines qui se retrouveraient confrontées lors d'un Vol Nuptial).


o3 . Alimentation

    Les dragons sont des carnivores. Ils se repaissent de boucs, de daines, de chevreuils, de béliers, de wherries et de gros oiseaux. Bien qu’ils ne mangent pas souvent (tous les quatre à cinq jours en moyenne) et qu’ils puissent rester jusqu’à dix jours sans repas, ils peuvent dévorer plusieurs bêtes lors d’un unique repas (au minimum trois et en moyenne, cinq ou six). A priori, pour les gens ne vivant pas dans les Weyrs, voir manger un dragon est un spectacle peu supportable.


o4 . Capacités

    TELEPATHIE :: Après l’Empreinte, le dragon et son maître ont un lien télépathique permanent. Rien ne peut être caché, chacun sentant ce que l’autre ressent et ce qu’il entend même. Dragon et maître communiquent intimement au quotidien, et vivent toute une vie ensemble, partageant jusqu’à leurs émotions. De l’harmonie des deux esprits dépend le bien-être mental de la paire. Malgré tout, il reste possible de s’isoler du dragon, de façon temporaire, mais cela reste très rare. Le chevalier et le dragon discutent mentalement. Ces discutions sont intelligibles et claires. Faites dans le langage pernais, elles sont également privées mais il est déjà arrivé que des femmes, notamment des Dames de Weyrs, soient capables d’entendre tous les dragons. Outre son chevalier, un dragon discute télépathiquement avec les autres dragons. Mais également avec les personnes jugées nobles et respectables par ledit dragon. Ceci est considéré comme un honneur.


    VOYAGE INTERSTICIEL :: Les dragons ont la capacité de se déplacer presque instantanément d’un lieu à un autre. Ce don de « téléportation » n’affecte que les dragons et ceux qui les montent. Les chevaliers-Dragons appellent ces déplacements des transferts qui se font par l’intermédiaire de l’interstice. L'interstice est un espace non détectable géographiquement dans lequel les hommes et leurs montures ne perçoivent plus rien, ni lumière, ni son, ni sensations. Il y règne également un froid intense, très utile lors des chutes de Fils. En effet, il suffit que les dragons se téléportent dans l'interstice pour y geler les Fils qui les ont touchés, ce qui, bien souvent, évite de graves blessures aux chevaliers et à leurs montures. Au quotidien, le vide intersticiel est un outil de choix. Les trajets à travers cet espace sont un atout considérable, tant d'un point de vue stratégique - effet de surprise, notamment - que niveau gain de temps - rapidité des déplacements, etc. -, c'est pour cela qu'ils sont enseignés très tôt aux jeunes recrues. Le principe est en apparences simple : il suffit de visualiser des coordonnées géographiques pour se transporter d'un endroit à un autre. Mais à chaque médaille, son revers : les tentatives sont risquées. Pour réussir le voyage, il faut faire preuve d'une grande précision afin que le dragon (la seule race ayant naturellement accès à l'interstice) puisse capter les données et effectuer le trajet. Les repères doivent devenir des automatismes et le voyage presque une "banalité" avec le temps. Hélas, il n'est pas rare que des débutants échouent et se perdent à jamais dans cet espace sans consistance connue. Dans la croyance populaire, l'Interstice est d'ailleurs le lieu où disparaîtraient les morts. De fait, lorsqu'un chevalier-dragon décède, son dragon s'envole et s'y évanouit à jamais. Afin d'apaiser son angoisse et vérifier que le voyage se passe sans encombre, il est possible de se fier au nombre de battements cardiaques.
    Sachant qu'une respiration équivaut à 6 ou 8 battements de cœur, on peut noter que :
      — du Continent Nord, d'Est en Ouest, il faut 1/2 respiration soit 3 à 4 battements de coeur pour s'y rendre
      — du Nord au Sud, une seule respiration suffit.


o5 . Typologie



    FEMELLES DOREES :: Il s’agit uniquement de femelles. Egalement appelées Reines, il s’agit des plus grands dragons. Seules femelles fertiles, elles sont, de loin, les dragons les plus rares de Pern et représentent seulement 1% de la population draconique. Dotés d'une grande volonté et d'un orgueil important, elles dominent tous les autres dragons et tous ceux qui ne sont pas des Dorées obéiront invariablement aux ordres d’une Reine, dussent-ils désobéir à leurs cavaliers. Bien que capables de digérer la pierre de feu et de cracher le feu, les Reines ne le font pas car cela les rendrait stériles. Lors des Chutes, ce sont leurs dames qui, armées de lance-flammes, calcinent les Fils qui sont parvenus à échapper aux flammes des formations de plus haute altitude.

    Taille : 12m à 14m de long
    Empreinte possible pour : Femmes uniquement


    MALES BRONZES :: Bien qu’ils soient légèrement plus petits que les Reines, les dragons bronze sont les mâles les plus imposants. Représentant 5% de la population, ce sont les dragons les plus puissants et les meilleurs d’entre eux (par l’intelligence ou la force) sont destinés à féconder les Reines lors des vols nuptiaux. Forts et très efficaces au combat contre les Fils, ils calcinent les plus grosses masses de mycorhizoïdes. Endurants, les Bronzes sont également capables de combattre pendant toute la durée d’une Chute. Outre leur autorité naturelle sur les autres couleurs de dragon (Dorées exceptées), c'est l'une des raisons qui fait que les Chefs d'Escadrille sont principalement des Chevaliers Bronze. Utilisés lors des Quêtes, les Bronzes peuvent détecter les candidates à l’Empreinte d'une Reine en décelant chez elles les qualités de dame, mais également leur potentiel télépathique.

    Taille : 10.5m à 13.7m de long
    Empreinte possible pour : Hommes


    MALES BRUNS :: Plus petits que les Bronzes mais plus grands que les Bleus, ils représentent environ 15% des dragons d’un Weyr. Alliant puissance et rapidité, ils font preuve d’un grand courage lors des Chutes. Ils ne participent pas aux vols nuptiaux des Dorées, leurs capacités physiques ne leur permettant pas de rivaliser avec les grands Bronzes. Cependant, un grand prestige rejaillit sur l'aspirant chevalier qui parvient à marquer un Brun. De nombreux chevaliers bruns sont Seconds d’Escadrille mais certains, talentueux et expérimentés peuvent parfois devenir Chefs d'Escadrille.

    Taille : 9m à 12m de long
    Empreinte possible pour : Hommes


    MALES BLEUS :: Bien qu’ils soient les plus petits mâles, les Bleus sont aussi les plus rapides au combat grâce à un rapport taille/puissance optimal. Ils sont presque aussi agiles que les Vertes. C'est pour cela qu'ils sont positionnés en bordure des grandes escadrilles, l'un des postes les plus dangereux lors d'une Chute. Ainsi les dragons bleus calcinent les petits paquets de Fils qui ont passé les flammes des plus grands dragons. Cependant, ils ne sont pas assez endurants pour combattre durant toute la durée d’une Chute et ne participent donc qu’à la moitié, revenant parfois à la fin de la Chute comme soutien des dragons plus fatigués. De même, ils s’apparient uniquement avec des Vertes, étant incapables de suivre une Dorée lors d’un vol nuptial. On a recours à eux lors des Quêtes. En effet, leur sensibilité au don leur permet de repérer d'éventuels candidats.

    Taille : 7.3m à 9m de long
    Empreinte possible pour : Hommes


    FEMELLES VERTES :: Les dragonnes vertes représentent près de la moitié de la population de dragons. Ce sont les plus petits spécimens de l’espèce, mais également les plus agiles et ayant la plus grande capacité d'accélération. Dotées d'un grand instinct et promptes à esquiver les Fils, elles sont très appréciables durant les Chutes ; malheureusement elles ne sont pas assez endurantes et sont incapables de digérer une assez grande quantité de pierre de feu pour tenir toute la durée d’une Chute. Les Vertes doivent donc faire entre deux et trois pauses lors des Chutes. Le fait de mâcher la pierre de feu les rend stériles et c’est heureux étant donné leur appétit sexuel. De plus, une couvée de Vertes ne donnerait que des Vertes. On a recours à elles lors des Quêtes. En effet, leur sensibilité au don leur permet de repérer d'éventuels candidats.

    Taille : 6m à 7.3m de long
    Empreinte possible pour : Hommes et femmes


o6 . Reproduction

    Lors du rut, une Reine dont la couleur est devenue éclatante saigne quelques bêtes (mais ne doit pas manger de viande pour ne pas s'alourdir) et s'élance dans le ciel. Tous les Bronzes présents se lancent alors à sa poursuite, tandis que leurs maîtres entourent la maîtresse de la Reine. Plus le vol est long et haut, plus belle sera la ponte. Dès que le Bronze le plus fort ou le plus ingénieux a conquis la Reine, leurs propriétaires se retirent dans une chambre des Cavernes Inférieures pour participer à l'union des dragons. Dans ces moments, le chevalier-dragon et la dame réagissent comme leurs dragons. Par exemple, la dame peut ressentir les émotions du dragon : son désir insatiable de viande crue, le désir du sang dans sa bouche, la chaleur dans son ventre.


    De plus, durant un Vol Nuptial, une Dorée devient territoriale et facilement offensée. Ainsi, pour des raisons de sécurité, lorsqu'une Reine est proche de son Vol Nuptial, on éloigne toutes les autres Dorées du Weyr afin d'éviter qu'une autre Dorée entre en chaleur (à cause de la diffusion des sensations) et que les deux dragonnes s'affrontent et se blessent (ou pire, meurent).


    Deux mois plus tard, la Reine pondra dans l’Aire d’Eclosion de 20 à 60 œufs mouchetés et luisants parmi lesquels peut se trouver un œuf de Reine reconnaissable par sa taille plus importante et sa couleur dorée. Au moment de la ponte (qui peut durer plusieurs jours), la Dorée émet un bourdonnement aigu qui résonne partout dans le Weyr. Au moment où ils sont pondus, les œufs sont mous, on peut même en percevoir les pulsations si on est assez téméraire – ou fou – pour s’aventurer sur les sables chauds de l’Aire d’Eclosion gardée par la Reine. A la chaleur, les œufs durcissent (durant un peu plus d'un mois) jusqu’à avoir une épaisse membrane que les dragonnets devront briser à l’éclosion.


    Durant les vingt Révolutions qui précèdent un Passage et durant celui-ci, les Reines se mettent à voler plus souvent et leurs pontes sont également plus importantes.


o7 . En vrac

    — Lors de l’Eclosion, les dragonnets maladroits et confus peuvent, par mégarde, blesser quelqu’un à cause de leurs griffes. En dehors de cela, les dragons ne s’attaquent jamais aux humains.

    — Au moment de l'Empreinte et de la formation du lien télépathique avec le Candidat, le dragonnet annonce son nom, connu de façon spontanée par celui-ci. Le nom d'un dragon se termine toujours par -th.

    — Sensibles au retour de l'Etoile Rouge, ils deviennent agités à l'aube.

    — Certains dragons forment des couples, les mâles ayant des gestes possessifs envers leurs femelles (la couvrir de leurs ailes par exemple).

    — Réputées pour leurs appétits sexuels, les Vertes ont également des Vols Nuptiaux, semblables à ceux des Dorées, mais ouverts à tous les mâles.

    — Un dragon qui méprise une personne ne la nomme jamais spécifiquement quand il en parle. Au contraire, un dragon ayant une très haute estime envers un humain peut décider de lui parler, spécifiquement, sans passer par son Maître.

    — La voix du dragon ressemble à celle de son chevalier.

    — Étant l’unique défense contre les Fils, les dragons sont une condition sine qua none à la survie et à la prospérité des humains sur Pern. Cependant, ces créatures requièrent des soins importants qui accaparent une part majeure des infrastructures pernaises. Il n’est pas rare que naisse, dans la population, du ressentiment envers les dragons et leurs chevaliers, particulièrement lorsque les Fils ne tombent pas.
avatar



Féminin

Age : Eternelle
Marks : 43

Ceci est le titre

Pseudo : Etoile Rouge
Disponibilité RP : Toujours libre pour vous pourir la vie
Crédits : DeviantArt (KalaNemi) & Phil
Messages : 149
Revenir en haut Aller en bas
 

01 ;; Dragons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les DRAGONS aux TANK IN TOWN 2010
» Au pays des dragons....
» resultat dragons
» [CdA 2010] Black dragons
» Belgacom Liège contre Gand Dragons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonriders :: Système Rukbat :: Règles & Contexte :: Annexes :: Weyrs-