Partagez | 

 Wherries, poussière, conseils & amitié. PV. El'sten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageLun 26 Jan - 13:36



{Wherries} poussière, conseils & amitié
______________EL'STEN & TÙLIA

    Les wherries... "Sympathiques" créatures qui, soyons objectifs, avaient été éloignées pour que les quelques candidats de corvée puissent réparer les enclos sans tester si elles étaient agressives ou pas aujourd’hui. Surtout Tùlia qui avait manqué de créer une émeute la première fois qu’elle était passée près de l’enclos car elle sentait encore fortement le poisson. Et oui elle aimait beaucoup son ancien apprentissage et le poisson mais il fallait reconnaître que l’odeur du poisson était quelque chose de persistant et comme c’était la dernière cargaison qu’elle avait transféré avant de prendre la fuite vers le Weyr, elle sentait encore fort en arrivant ici. Elle avait fait la visite du Weyr et avait donc failli se faire attaquer par ses créatures idiotes. Certes elles ne l’auraient pas tué -enfin elle préférait se dire ça- mais elles auraient pu lui faire de méchantes blessures quand même. Depuis ce jour Tùlia voulait bien s’occuper des enclos des wherries mais A LA SEULE CONDITION que les créatures soient déjà loin. Les intendants avaient donc mis les bêtes dans un autre enclos en attendant qu’on finisse de réparer celui-ci. Une fois qu’il serait en état elles seraient remises dedans et les candidats auraient l’autre à faire.

    Attention tu vas te faire… " Tùlia ferma les yeux et serra les dents en se doutant de la douleur de son camarade qui n’émit pas un son mais dont quelques larmes coulèrent le long de ses joues. Il venait de se mettre un coup de maillet bien senti sur la main en ratant le gros clou et elle n’avait pas eu le temps d’intervenir. Un intendant, qui donnait les conseils et les ordres au passage, vint vite voir l’état de sa main avant de l’envoyer vers la guérisseuse. Qui était adorable d’ailleurs. Mais bref. La jeune candidate était bien heureuse d’avoir l’habitude de manier les maillets et autre outils dans le même style. L’avantage d’avoir été proche de devenir compagnon pêcheur... Elle reprit donc son travail en se disant qu’elle viendrait prendre des nouvelles de son camarade dès qu’elle le pourrait. Le travail avançait bien donc elle avait une chance de pouvoir finir dans peu de temps. Enfin… Si les intendants ne lui rajoutaient pas quelque chose car, justement, ils avaient fini plus tôt. Mouais… A cette pensée là Tùlia ralenti un peu le mouvement. Non pas qu’elle soit feignante mais elle avait tendance à faire les choses avec tellement de volonté qu’elle les faisait généralement bien et vite et, du coup, elle récupérait des tâches en plus. Volontaire oui. Travailleuse oui. Inconsciente peut être pas quand même.

    Ces quelques secondes de réflexion lui firent oublier ce qu’elle faisait et quand elle fit un pas en avant pour continuer son travail elle trébucha sur le maillet de son camarade et tomba lourdement sur le sol. L’intendant du se dire que les candidats avaient tous deux mains gauches aujourd’hui et accouru mais Tùlia était déjà debout " Tout va bien. A part ma fierté, rien n’est touché ! " Elle s’épousseta comme elle pu en se disant qu’elle allait avoir du boulot finalement en plus ce soir. N’ayant qu’une paire d’affaire elle était bonne pour tout nettoyer et essayer de tout faire sécher rapidement. Ou finir de coudre ce qu’elle avait commencé histoire de se faire un change. Et oui… Quand on part les mains dans les poches de chez soi et qu’on n’a pas un sous on se retrouve rapidement embêtée.

    Une heure plus tard tout était fini et l’intendant eut pitié d’eux donc il les laissait rentrer dans leur baraquement pour se laver et faire ce qu’ils voulaient. Il fallait dire que Tùlia n’était pas la seule couverte de poussière comme il avait finalement fallu remettre la barrière d’entrée de l’enclos en place et, par la Coquille, elle était lourde !!! Du coup certains jeunes avaient du se mettre a terre pour faire levier et les autres soulever. Bref ça avait été sportif et Tùlia avait des courbatures et était couverte de poussière. Elle allait rentrer quand elle remarqua  un chevalier brun qu’elle connaissait bien : El’sten. Il venait d’arriver avec la délégation de Benden et ils s’étaient tout de suite bien entendu. Tùlia aimait se confier à lui sur tout ce qu’elle faisait au Weyr depuis son arrivée. Et tout ce qu’elle ressentait face à tout ce qu’elle apprenait. Et quel plaisir de l’écouter raconter ses vols !! Elle avait tellement hâte. Elle s’approcha de lui mais resta a distance respectueuse au vue de son état. Essayant de remettre ses cheveux derrière ses oreilles elle se fit que se mettre encore plus de traces sur le visage… " Comment vas tu El’sten ? " Elle remarqua son regard sur son état. " Et oui ! J’ai même pas eu besoin de me faire courser par des wherries pour me mettre dans cet état ! Tombée toute seule et comme une grande ! Bon et aussi on a du remettre cette satanée barrière pour ma défense ! J’ai plus qu’a finir ma couture si je veux pouvoir être présentable demain ! " Tùlia avait plus l’habitude de rapiécer les cordages de bateau que coudre des vêtements donc autant dire que l’apprentissage de la minutie était…. Difficile…
avatar
Tùlia
Candidate

http://pern-dragonriders.forumactif.com/t129-tulia-petit-poisson http://pern-dragonriders.forumactif.com/t134-tulia-si-on-le-brave-le-destin-abandonne-la-plus-haute-etoile


Féminin

Age : 13 révolutions
Métier : Candidate
Rang : Candidate verte
Marks : 179



Pseudo : Em
Disponibilité RP : Libre
Crédits : Chloé Moretz (Blondie)
Messages : 76

à travers les yeux des dragons
Citation: Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l'araignée sa toile.
Signes particuliers: //
Loyauté: Modérée. Le Weyr et le Fort sont indispensables. Tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageMer 4 Fév - 22:26

J'étais arrivé très récemment au Weyr d'Ista. Même si je n'essayais pas d'imposer ma vision des choses, contrairement à quelques uns de mes « compagnons d'infortune », j'étais sans cesse regardé par les habitants du Weyr. Je n'aimais pas être dévisagé partout où j'allais. Je n'aimais pas être vu comme l'étranger. J'avais fui Benden pour arriver dans un lieu que je détestais tout autant. Je trouvai toutefois un certain réconfort dans la compagnie de certaine personne dont la petite Tùlia, une jeune candidate. Elle ne mâchait pas ses mots et elle n'avait pas peur de l'inconnu -elle était attiré par lui.

Comme tous les jours, je trouvais des moyens d'éviter les gens du Weyr. Je ne cherchais pas à me faire des amis. Après tout, c'était en partie pour cela que j'avais choisi de partir de Benden. Ce jour-là, on m'avait confié une mission de moindre importance mais qui m'avait pris une bonne partie de la journée. Le peu de temps qu'il me resta, je le passai à me faire sermonner (pendant que je m'occupai de lui) par Nelereth qui n'appréciait pas que je fuis les gens, il me disait que je devais nouer des liens avec les autres chevaliers et dames. Il n'avait pas tort mais je ne voulais qu'en faire à ma tête. Néanmoins, mon dragon eu ce qu'il voulait quelques minutes plus tard.

En effet, je tombais nez à nez avec la jeune Tùlia. Elle était d'une saleté incroyable. J'en étais certain : cette fille serait une verte ! Elle n'avait pas la grâce des dames dorées, elle était beaucoup trop nature... Mais d'un autre côté, cela ferait du bien à toute ces demoiselles coincées comme pas deux d'avoir une jeune fille comme Tùlia parmi elles. Je fis un petit sourire en coin quand elle se moqua d'elle-même. Elle me confia qu'elle avait encore de la couture à faire. Je la regardais encore de haut en bas. Je devrais bien pouvoir faire quelque chose pour elle. « Pour ma part, ça va... Et visiblement, toi aussi tu vas bien... Mais tu ferais mieux d'aller te laver, jeune fille !... Sérieusement, as-tu besoin d'un peu d'aide pour ta couture ? Selon les gens, j'avais des vrais doigts de fée pour ce qui était de la couture. », lui dis-je en plaisantant un peu pour le « sermon ». J'étais tout à fait sérieux quand je lui proposais mon aide. Cette fille faisait ressortir le meilleur de moi-même : j'avais envie de l'aider, d'être gentil, sociable et sincère avec elle. Elle, elle avait cette fraîcheur qui me manquait tant. En un geste de tendresse, je lui caressais les cheveux d'une façon très paternelle.

Je ne l'aurais jamais dis j'adorais cette gamine mais j'avais aussi peur pour elle et sa langue trop bien pendue. Elle parlait un peu trop à tort et à travers. En effet, elle m'avait très rapidement demandé mon opinion sur les choses et elle m'avait expliqué sa façon de voir. Heureusement pour elle et pour moi, nous avions une vision de la vie au Weyr assez similaire. J'avais peur pour elle car sa vision des choses n'était pas commune et cela pourrait être dangereux pour elle car on était toujours jugé même quand on nous assurait le contraire. Je le savais trop bien et c'était pour cela que je préférai me taire la plupart du temps et simplement obéir aux ordres que l'on me donnait.
avatar
El'sten
Chevalier Brun



Masculin

Age : 37 révolutions
Nom du dragon : Nelereth
Age du dragon : 21 révolutions
Métier : Chevalier Dragon
Rang : Chevalier brun
Marks : 98



Pseudo : Nevermind
Disponibilité RP : Libre
Crédits : Richard Armitage (avatar • signature)
Messages : 22
Multicompte : /

à travers les yeux des dragons
Citation:
Signes particuliers:
Loyauté:
Revenir en haut Aller en bas
 

Wherries, poussière, conseils & amitié. PV. El'sten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Poussière de frein sur jante
» conseils d'entretien / d'achat pour un karatégi neuf
» conseils pour un compound chasse trop costaud
» Conseils pour l'achat d'un vélo
» Conseils ensemble spinning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonriders :: Ile d'Ista :: Weyr :: Bol du Volcan :: Aire de pâture-