Partagez | 

 She shines brighter than the Sun √ PV. Tùlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageDim 25 Jan - 10:40


She shines brighter than the Sun
« Tùlia & Ijahn »


La Place d'Eaux-Claires, la place principale du Fort d'Ista. Un endroit que Ijahn apprécie particulièrement. Que ce soit un jour de Foire ou non, qu'il y vienne avec son comptoir et ses produits ou bien qu'il s'y promène tout simplement, la place et ses trois fontaines avait quelque chose de spécial pour lui. Si la plupart des gens ne faisait qu'y passer lorsqu'il n'y avait pas de marché, lui aimait s'y arrêter, s'asseoir sur le bord d'une de ces œuvres d’ingénierie hydraulique et contempler les Istans.
C'était ce qu'il fait aujourd'hui. Ce n'est cependant sa seule occupation, puisqu'il attend l'Intendant du Fort, l'employé de la Lignée avec qui il a des contacts pour établir les demandes, les offres et les prix que peuvent apparaître dans leur relation économique. Evidemment, le forgeron est en avance. Une avance qui lui permet de rêvasser comme à son habitude, d'observer les passants, de suivre du regard les serveuses de la taverne proche et de se souvenir de son arrivée à Ista. Il avait rencontré Maitilde dans la rue, au coucher du soleil alors qu'elle poussait péniblement un tonneau devant elle. Ils étaient devenus amis. Rêveur mais passionné, Ijahn avait échangé avec elle sur sa vie et elle lui avait raconté comment c'était ici, sur l'Île. Mais ça n'avait pas été plus loin que cette complicité-là. Le jeune homme, ni avait pas songé, comme il n'y songeait à vrai dire jamais, ce qui n'était peut-être pas le cas de la serveuse... Même aujourd'hui, Ijahn ne se posait toujours pas la question.
Il sent encore l'odeur des citronniers qui lui provient de la Voye d'Or, la Grande Avenue du Fort. L'effluve lui semble bien étrange perçue d'ici, pure et sans l'odeur accrochante, chaude et acre du métal chaud. Son cerveau lui donne pourtant l'impression, en arrière plan, que ses narines la perçoivent, comme une habitude, un souvenir indissociable de l'autre. Ou alors c'est peut-être simplement sa peau et ses vêtements qui portent l'odeur, ce qui n'est pas inconcevable.

Assis sur la fontaine, il lève les yeux vers le ciel lumineux. Peut-être verra-t-il un dragon passer en attendant l'Intendant. Il aimait bien les dragons, et le bruit subtil que leurs ailes font en caressant l'air avec lenteur. Il espérait que moins de dragonnets ne meurent lors de la prochaine éclosion. Dans une poche de sa chemise, il sait que sa petite figurine de reptile est là, comme toujours. La toute première qu'il ait faite lors de son apprentissage. Ce n'était pas la mieux réussie, ni même la plus belle, mais c'était la première, et elle signifiait encore aujourd'hui beaucoup de choses pour lui.
Il en avait moulé d'autres depuis, plus détaillées et plus délicates, d'alliages différents, aux couleurs des dragons qui parcourent effectivement le ciel. Regardant les espaces réservés aux présentoirs lors de la Foire, Ijahn sourit, songeant à ces petites choses qu'il a souvent offert aux jeunes qui accompagnaient les parents qui venaient acheter. Ici, à Ista ou ailleurs, à Telgar, à Ruatha aussi, quand il a du parcourir la mer pour approvisionner des pécheurs en manque de harpons. Il devait être le forgeron le plus proche avec le matériel en stock...
Guidé par ses souvenirs, Ijahn ignore un peu ce qui se passe autour de lui, les Istans qui marchent sans s'arrêter, sans un regard pour la beauté de la place qui leur est si commune. Sa mémoire qui l'emmène de nouveau jusqu'à Ruatha, jusqu'à la petite Tùlia qui voulait devenir Dame-Dragon. Il se souvenait de son inquiétude pour son bien être mais aussi cette envie qu'il avait eu de la pousser vers ses rêves. Lui-même avait toujours rêvé de la forge et du métal et n'espérait pas mieux vivre qu'aujourd'hui, contenté par la place qu'il occupe à présent. Le forgeron se souvient avoir réellement espéré la voir un jour passer au-dessus de lui sur un dragon majestueux, lui faisant de grands signes de la main et riant en le voyant si minuscule sur la terre ferme.
Etrangement, il ne pensait pas une seule seconde que les Fils, et leur potentiel retour qui justifiait toute l'organisation de Pern, reviennent réellement. D'un côté, si Tùlia se lie à un dragon dans un futur proche, il espère même qu'ils ne reviennent jamais, ou du moins pas avant qu'ils soient, eux, déjà morts. Que Tùlia sauve la vie d'un dragonnet en étant là et en permettant l'Empreinte, c'est une chose, mais qu'elle s'envole pour se battre... Il n'espérait pas que cela arrive.
Puis, d'un coup, un cri le tire de ses pensées, une voix qu'il connait, étrange coïncidence après les souvenirs et les pensées qu'il vient d'avoir.
« Ijahn ! » que la fille fait de l'autre côté de la place et le Compagnon Forgeron sourit en attendant qu'elle arrive jusqu'à lui.




_________________



©Ryn
« Heat is required to forge anything.
“Arnold H. Glasow"
Every great accomplishment is the story of a flaming heart.»



Dernière édition par Ijahn le Mar 27 Jan - 15:06, édité 1 fois
avatar
Ijahn
Compagnon Forgeron

http://pern-dragonriders.forumactif.com/t114-ijhan-compagnon-for http://pern-dragonriders.forumactif.com/t139-ijhan-you-cannot-dream-yourself-into-a-character-you-must-hammer-and-forge-yourself-one


Age : 22 ans
Atelier : Telgar : Atelier des Forgerons
Métier : Forgeron Armurier
Rang : Compagnon
Marks : 169



Pseudo : Chwaer Fach / Kalgan / Ryn / Crevette
Disponibilité RP : Libre : 1/2
Crédits : Logan Lerman (avatar ©crevette • signature)
Messages : 110

à travers les yeux des dragons
Citation: You cannot dream yourself into a character; you must hammer and forge yourself one
Signes particuliers: Il a une marque de brûlure sur la cheville gauche et d'autres (moins importantes sur les bras)
Loyauté: L'Atelier des Forgerons et le Fort Principal d'Ista
Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 26 Jan - 10:56

    Les travaux des candidats ? Tùlia les faisait sans rechigner. Peut être que certains ou certaines n’avaient pas l’habitude de mettre autant la main à la pâte mais, à vrai dire, quand on venait des forts et qu’on était déjà apprentie dans un atelier ou enfant des gens des cavernes on avait l’habitude de faire toutes les besognes. Les agréables comme les autres. Et puis Tùlia devait avouer que, pour elle, rien n’était pire que l’odeur des appâts qu’elle préparait pour les pêches. Cela faisait longtemps que ça ne la dégoutait plus et que cette odeur avait un petit quelque chose de « familier » et de… Elle ne savait pas trop… Elle aurait simplement dit que ça lui rappelait la « maison » mais ce n’était pas pour autant qu’elle était heureuse de sentir cette odeur du matin au soir quand elle était à Ruatha. Par contre ici elle aidait avec plaisir aux cuisines et surtout on avait eu vite fait de lui refiler les achats aux pêcheurs. Elle avait l’œil pour repérer les poissons intéressants et frais. C’était devenu en quelque sorte sa tâche depuis deux semaines. Elle passait aux cuisines, faisait le point avec les cuisiniers et les intendants et partait ensuite pour commander et surtout voir si c’était une bonne denrée ou pas. Etant donné que le Weyr et le Fort étaient en conflit elle avait vu arriver du poisson pas forcément super frais parfois donc elle s’était donnée comme mission, en attendant la prochaine éclosion, de faire le lien entre les deux et donc essayer d’adoucir les tensions. A voir si une jeune fille de 13 ans y arriverait mais quand Tùlia avait quelque chose dans la tête…

    En attendant elle était partie ce matin là avec sa tâche habituelle auprès des pêcheurs mais aussi un ou deux courses pour des gens des cavernes et deux candidats qui avaient un peu de sous et avaient fait des commandes de vêtements. Tùlia était partie sans sous de chez elle et avait été heureuse d’apprendre par l’intendante que le Weyr équipait complètement les enfants qui n’avaient rien. Par contre elle devrait penser à apprendre à coudre plus délicatement pour pouvoir faire sa tenue de candidate pour le jour de l’éclosion car elle n’était pas sure que le rapiéçage de corde de bateau aiderait beaucoup à faire quelque chose de soigneux. -_-. Un peu contrariée bien qu’elle ne veuille pas se l’avouer elle fit le chemin tranquillement jusqu’au Fort en profitant du paysage et se disant qu’un jour, UN JOUR, elle fera ce chemin à dos de dragon, SON dragon. Cette pensée lui fit oublier ses soucis totalement ridicules de tenue d’éclosion et elle passait les portes du Fort en ayant tout oublié. Elle se concentra sur sa tâche : allez vers les pêcheurs et surtout son amie Elmyiss qu’elle était toujours heureuse de voir et à qui elle racontait ses journées (et un peu sa vie elle devait avouer). Elle resta donc un peu plus longtemps avec le maitre pour papoter puis continua vers les ateliers des tisseurs. Elle avait du boulot en rentrant mais ça ne lui prendrait pas toute la soirée donc elle pouvait profiter encore un peu du fort. Il fallait juste qu’elle se fasse toute petite comme elle avait appris qu’elle était une source de tension entre le Weyr et le Fort. Elle qui essayait de calmer les choses avec les pêcheurs, elle avait appris il y a peu que le chef du Fort demandait à ce qu’elle reparte vers les siens. Ce que le Weyr ne désirait pas. Elle avait l’impression que, quoiqu’elle fasse, il y avait toujours un sujet de discorde de toute façon…

    Dans ses pensées de nouveau elle entra sur la place des eaux claires et son regard se posa par hasard sur Ijahn. Aussitôt elle reconnu son ami forgeron. Elle l’avait rencontré lors d’une demande d’ « armement » sur quelques bateaux de pêche de Ruatha. Comme toujours elle avait parlé de tout et de rien sans trop se préoccuper de ce qu’elle disait car elle avait l’habitude de passer pour une gamine décalée chez elle. Mais par contre elle n’avait pas l’habitude de voir les gens répondre positivement et renchérir. Aussitôt le courant était bien passé entre eux. Il aimait les dragons aussi et elle en profita pour lui poser des tas de questions sur Ista du coup. Le jeune homme s’était prêté au jeu de bonne grâce et lui avait même offert un petit dragon vert. Signe ou pas elle avait accepté avec une joie immense ce cadeau. Et c’était bien fait charrier par son frère en rentrant car, forcément, on n’offrait jamais rien à Tùlia et elle avait peu d’amis sincères alors si un garçon lui offrait un cadeau… Elle avait filé un coup de poing à son frangin en levant les yeux au ciel mais n’avait pu s’empêcher de rosir quand même légèrement. En attendant son cadeau elle l’avait fait monter en pendentif par l’atelier des forgerons de chez elle et le portait désormais avec le médaillon qu’elle avait pris à son frère avant de disparaître de chez elle. Ca lui faisait penser qu’il fallait qu’elle lui donne des nouvelles. Elle avait recroisé Ijahn une fois avant la fuite de chez elle et après la mort des dragonnets. Elle semblait éteinte. Elle n’était pourtant pas déjà apprentie et pourtant il lui semblait ressentir la douleur des dragons, loin, à Ista. Elle avait pu se confier et sans le savoir il l’avait aidé à choisir. Depuis son arrivée elle lui avait parlé quelques minutes avant d’aller frapper à la « porte » du Weyr donc elle était bien contente d’avoir un peu de temps aujourd’hui. En espérant que lui aussi !!!

    Ijahn !! " l’interpella t’elle en lui faisait un signe de la main. Des fois que... Sur un malentendu... Il puisse ne pas l’avoir vu… U_u'. Elle pressa le pas pour venir l’embrasser sur les joues. " Comment vas tu ? " Elle posa ses sacs à terre. Non pas que ce soit lourd mais elle avait tendance à parler avec les mains donc ça la gênait. " Tu as un rendez vous ? Moi je faisais quelques courses pour d’autres candidats et je venais réserver le poisson pour demain. " Elle s’installa à côté de lui. " Après je dois rentrer j’ai du boulot pour réparer les enclos des wherries mais j’avais envie de profiter un peu de la place aussi. " Raconter sa vie ? Si peu…
avatar
Tùlia
Candidate

http://pern-dragonriders.forumactif.com/t129-tulia-petit-poisson http://pern-dragonriders.forumactif.com/t134-tulia-si-on-le-brave-le-destin-abandonne-la-plus-haute-etoile


Féminin

Age : 13 révolutions
Métier : Candidate
Rang : Candidate verte
Marks : 179



Pseudo : Em
Disponibilité RP : Libre
Crédits : Chloé Moretz (Blondie)
Messages : 76

à travers les yeux des dragons
Citation: Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l'araignée sa toile.
Signes particuliers: //
Loyauté: Modérée. Le Weyr et le Fort sont indispensables. Tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageDim 1 Fév - 16:14


She shines brighter than the Sun
« Tùlia & Ijahn »


Le jeune homme se souvint comment elle avait paru surprise lorsqu'elle l'avait vu lui répondre positivement, il y avait maintenant plutôt longtemps, sur un bord de mer comme il y en avait nombre. Mais le forgeron aimait les plages, il aimait les grands paysages en règles générales. C'était pour cela qu'il s'arrêtait aussi souvent qu'il le pouvait hors de l'enceinte du fort, ou, quand il n'avait pas trop le choix, il venait sur la place. L'endroit le plus large, sûrement, en dehors de la cour même du fort.
Ijahn n'était pourtant pas claustrophobe puisque son atelier n'était pas des plus grands. Il n'était, après tout, pas un Maître dans son métier, même s'il s'estimait un assez bon Compagnon. De toute façon, si la Lignée avait accepté qu'il leur fabriquât des armes, il ne devait pas être mauvais.

La petite était alors fascinée par les dragons et n'avait pratiquement que ce mot à la bouche quand elle ne s'emportait pas dans la longue histoire et les récits d'anecdotes précises qui lui passaient par la tête. Ijahn, lui, n'était pas un homme des plus bavards, mais il écoutait volontiers les personnes qui comblaient le silence de passion. Evidemment, si elle n'avait pas abordé de sujets qu'il appréciait, ni même si elle l'avait fait platement, il n'aurait sûrement écouté que d'une oreille distraite. Le jeune homme avait pourtant été élevé dans la politesse et il ne se serait pas permis, même avec une fille plus jeune, de se montrer grossier envers elle.
Tùlia avait été aussi curieuse de connaître Ista, et il lui avait décrit aussi bien qu'il l'avait pu ce qu'il en connaissait à l'époque. C'était à dire le port principal où il était arrivé, le Fort et quelques autres endroits. Mais, malheureusement, il n'avait alors pas visité beaucoup de l'île. Ijahn avait remédié en partie à cette situation mais à présent Tùlia était une habitante d'Ista elle aussi. Bientôt, avec de la chance, elle en saurait beaucoup plus que lui, ayant parcouru les airs avec son dragon. Plus rapide et plus pratique. De plus, elle aurait sûrement plus de temps que lui pour le faire aussi. La Lignée ne se lassait jamais d'armes nouvelles, même si le plus souvent ce n'était que pour de l’apparat et pour honorer un nouveau fils de noble quelconque. Mais cela plaisait à Ijahn, qui s'efforçait à chaque fois d'allier beauté et efficacité dans ses œuvres. Ce n'était pas le plus simple parfois, mais il aimait tout particulièrement relever les défis.

Tùlia était devenue son amie, il lui avait offert un petit dragon pour lui porter chance, comme un talisman, une amulette qui la protégerait peut-être, bien qu'il n'eût rien d'un homme superstitieux.
La jeune fille était toujours pétillante et rayonnante, ou presque et son cri joyeux, accompagné d'un signe de main lui signifiait qu'elle l'avait bel et bien vu. Un léger sourire se dessina sur le visage du forgeron et il se leva à demi pour lui rendre les bises qu'elle lui fit en arrivant à son niveau. «  Comment vas tu ? » demanda-t-elle en posant ce qu'elle portait. Ijahn y jeta un coup d'oeil avant de relever les yeux vers elle. « Très bien, et toi ? Que fais-tu donc au Fort ?
Tu as un rendez vous ? Moi je faisais quelques courses pour d’autres candidats et je venais réserver le poisson pour demain. lui répondit-elle avec son timbre naturellement chantant.
J'attends l'Intendant... Nous devons discuter des commandes et des prix de mon prochain travail... Mais je suis en avance, j'aime bien profiter de la place.
Après je dois rentrer j’ai du boulot pour réparer les enclos des wherries mais j’avais envie de profiter un peu de la place aussi.
Des wherries? demanda Ijahn en haussant un sourcil. Il ne lui semblait pas connaître ce terme. Mais après tout, il ne connaissait pas grand chose de ce qui se passait au Weyr ou du vocabulaire qui y était lié. Après tout, le Fort et le Weyr n'entretenaient pas réellement de bonnes relations. Et toi, tu as du temps ? Comment ça se passe là-bas ? Ce n'est pas trop dur ?  »
Il était sincèrement curieux de la vie des Candidats et de ceux qui travaillaient et vivaient auprès des dragons. Lui n'aurait probablement jamais la chance d'en approcher un, et, même si les Fils revenait, il n'était pas sûr d'être celui qui pourrait fournir des armes... au fond, est-ce qu'un Chevalier ou une Dame Dragon avaient besoin d'armes, montant une créature capable de cracher du feu ?




_________________



©Ryn
« Heat is required to forge anything.
“Arnold H. Glasow"
Every great accomplishment is the story of a flaming heart.»

avatar
Ijahn
Compagnon Forgeron

http://pern-dragonriders.forumactif.com/t114-ijhan-compagnon-for http://pern-dragonriders.forumactif.com/t139-ijhan-you-cannot-dream-yourself-into-a-character-you-must-hammer-and-forge-yourself-one


Age : 22 ans
Atelier : Telgar : Atelier des Forgerons
Métier : Forgeron Armurier
Rang : Compagnon
Marks : 169



Pseudo : Chwaer Fach / Kalgan / Ryn / Crevette
Disponibilité RP : Libre : 1/2
Crédits : Logan Lerman (avatar ©crevette • signature)
Messages : 110

à travers les yeux des dragons
Citation: You cannot dream yourself into a character; you must hammer and forge yourself one
Signes particuliers: Il a une marque de brûlure sur la cheville gauche et d'autres (moins importantes sur les bras)
Loyauté: L'Atelier des Forgerons et le Fort Principal d'Ista
Revenir en haut Aller en bas
Message

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

She shines brighter than the Sun √ PV. Tùlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonriders :: Ile d'Ista :: Fort d'Ista :: Place d'Eaux-Claires-