Partagez | 

 EYDIS ≤ « Remember to breathe. It is after all, the secret of life. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageMar 20 Jan - 23:15

{atelier} EYDÌS
______________ft . ADELAIDE KANE



© Gentle Heart
« The body apologizes to the soul for its errors, and the soul asks forgiveness for squatting in the body without invitation. »


›› NOM . Eydìs.

›› DATE DE NAISSANCE . 06/06/1233
›› AGE . 24 révolutions.
›› ORIGINE . Fort d'Ista, bien que partout semble être chez elle, adaptable et amoureuse de découvertes.
›› SEXUALITÉ . Hétérosexuelle, à supposer qu'elle puisse en avoir la certitude.

›› METIER . Guérisseuse.
›› RANG . Compagnon.

›› SPÉCIALITÉ . Apothicaire.
›› EXPERIENCE AU RANG ACTUEL . 4 révolutions.
›› AFFECTATION ACTUELLE . Au Weyr, dans lequel elle arrive tout juste.

›› EN QUELQUES MOTS . Intuitive ≤ Patiente ≤ Persévérante ≤ Douce ≤ Joueuse ≤ Rusée ≤ Altruiste ≤ Tendre ≤ Gracile ≤ Observatrice ≤ Attentionnée ≤ Capable d'autorité ≤ de Rancune aussi ≤ Appliquée ≤ Digne ≤ Talentueuse ≤ Progressiste ≤ Avide de connaissances ≤ Proche de la nature ≤ Réfléchie ≤ Préserve son espace vital ≤ Sait se montrer mordante ≤ Fait preuve de beaucoup d'empathie ≤ Vit la perte de ses patients comme une déchirure ≤

Réputation & Impressions

    La langueur de ses gestes et la délicatesse de son sourire. La tendresse de son toucher et la souplesse de son esprit. L’ambre de ses yeux et son altruisme. On dit beaucoup de bien de la jeune femme, de son caractère doux, agréable, ouvert. On raconte que son coeur est si grand qu’il pourrait goûter la souffrance de chaque être afin de l’apaiser, qu’il engloberait volontiers tous les maux pour que le monde s’en sente délivré. On murmure que son altruisme n’a d’égal que la grâce de ses mouvements, oisillon souple voguant de lieux en lieux, incapable de se poser, de se fixer, au besoin de découvrir chaque parcelle d’une vaste terre, ses secrets, ses mystères. Ses patients vous affirmeront sans hésitation qu’elle est d’une patience à toutes épreuves, persévérante et talentueuse, qu’elle ne saurait dire « non », que refuser n’est pas dans sa nature, toute idée d’égoïsme réfutée en bloc. D’autres, victimes de quelques foudres, feront d’elle le portrait d’un gant forgé de métal dont le velours ne sert qu’à tromper la vigilance, que sa fourberie en matière de vengeance pourrait vous poursuivre, dans l’obscurité silencieuse, jusqu’à trancher sèchement, sans crier gare. Peut-être un peu trop perfectionniste, la guérisseuse est surtout douée d’une empathie capable de se retourner contre elle, quoique seuls ses proches amis, sa famille, soient seuls à pouvoir témoigner de la profondeur de sa peine face à un échec, qu’il soit cuisant ou non : perdre une vie semble signifier perdre, momentanément, une part de ce qu’elle est, de sa joie, son rire cristallin, sa malice parfois glissée dans un humour indéniable. Eydìs est intelligente, elle sait jouer des mots, du vocabulaire, bien qu’on ignore ce qui fait d’elle cette sorte de diplomate. Une certitude : son souffle de vie se nomme nature. Et sans liberté, la belle étouffe.

    ●● PARTICULARITÉ {personnage} ● Il ne semble rien y avoir de particulier au sujet du physique d'Eydìs, tout du moins lorsqu'elle est convenablement vêtue. Au creux de ses reins, vers la gauche, se dévoile une tache de naissance légèrement plus foncée que sa carnation originelle ; sa mère affirme qu'elle lui rappelle une lune, toutefois on pourrait y percevoir ce que l'on y veut.


Confidences sur le bout de la langue

    ●● Les Fils devaient revenir il y a plus de deux siècles, pensez-vous qu'ils menacent encore Pern ? « J’ignore ce que vous remettez en doute : l’Histoire, les paroles de nos Harpistes, les mots venus du Weyr, les Dragons eux-mêmes ? Y a-t-il seulement à s’interroger ? Nous avons vécus dans la certitude, l’oreille adepte des Ballades, le coeur en proie à la crainte que les Fils reviennent. Nous nous sommes habitués à la menace, à ce mode de vie, comme une chose naturelle, comme on respire sans y songer, le retard ne devrait pas nous pousser à écarter de nos pensées une réalité avec laquelle Pern a toujours été lié. En toute honnêteté, ça n’est pas réellement, pour moi, une question de « si » mais plutôt de « quand » menaceront-ils. Pourquoi serions-nous brutalement écartés du danger, comme ça, sans avoir rien fait pour ? M’est avis que le risque est une arrivée de Fils plus brutale encore que d’ordinaire. Et avec le désastre de l’éclosion, je ne parierai pas sur la survie de toute la population. Je ne crois pas que la nature soit forgée de hasard, elle est réglée, régie par des lois aussi mystérieuses que précises et si les Fils ne sont pas à l’heure, il est à redouter leur venue plus encore. »

    ●● Des tensions sont nées suite à la mort de dragonnets pendant l'Eclosion survenue deux mois plus tôt. On raconte que les chevaliers-dragons accusent le Fort et les Ateliers de ne pas avoir fourni assez de Candidats. Quel est votre avis ?
    « Rien ne justifie jamais de risquer la vie d’un être innocent. Rien, aucune pénurie, aucune famine, aucun manque de richesses ; les jeunes vies sont les plus précieuses, il nous faut les protéger, les préserver, les mener à bien. Cette éclosion désastreuse est un irréparable drame qui pèse sur nos consciences humaines, la nature a réagit, s’est peut-être protégée, peut-être vengée, mais elle nous a fait payer un prix, quelque soit la faute à l’origine, nous devons vivre avec. Je conçois cependant mal qu’on puisse accuser les Forts et les Ateliers. Sommes-nous certains que cela aurait sauvé les dragonnets ? Pouvons-nous avoir la confirmation qu’ils sont les seuls fautifs ? On ne peut rejeter la culpabilité sur autrui sous prétexte que l’échec survient dans le Weyr. Gracieusement fournis, par ailleurs. Je ne blâme pas leurs privilèges, s’ils existent, ils ont des raisons, ils sont un morceau de notre Histoire, ou de nos légendes, qu’importe le point de vue, l’essentiel est là : à ruminer les uns contre les autres, à se planter les crocs dans le flan à la moindre erreur, nous risquons de réitérer le désastre. Et aucun de nous ne désire cela. Du moins, j’ose l’espérer. »

    ●● La Dîme devra bientôt être versée au Weyr. Encore. Quel est votre sentiment ?
    « Ma seule réponse risque de ne pas vous satisfaire mais je dirais que n’étant pas Harpiste, je ne suis en rien spécialiste d’un quelconque savoir historique, toutefois ma curiosité me pousse à chercher des explications. Le fait est que les retards au sujet des Fils n’ont jamais été relatés et qu’il s’agit d’une réalité pour le moins suspecte ; de là à douter qu’ils aient jamais existé ? Non. C’est risible. Pern ne serait pas ainsi réglée, hiérarchisée, organisée si le danger n’était que les élucubrations de pernais sujets à l’ennui ou l’abus de bonnes choses. La Dîme sert au bon fonctionnement du Weyr, il n’est pas envisageable de la supprimer, cela nuirait à la vie de trop de personnes, et si par hasard nous étions les premiers à vivre des Fils retardataires, nous ne survivrions pas à une trop grande diminution de cet impôt. Je conçois qu’on ne partage pas mon opinion, je n’intègre simplement pas la prise de risques, elle me semble particulièrement déraisonnable. »


Mesure du temps

    N'hésitez pas à détailler rapidement tout ce que vous jugerez utile et important dans l'histoire de votre personnage (naissance, décès, changement de lieu, métier, etc). Pour cette partie, on vous demandera entre autres de donner les dates d'Apprentissage (ainsi qu'Apprentissage particulier s'il y a lieu), et les affectations importantes de votre personnage durant ses années de Compagnon ou/et de Maître.

    ●● 06/06/1233 ● Naissance au Fort d'Ista.
    ●● 1241 ● Début de l'apprentissage au sein de l'Atelier des Guérisseurs.
    ●● 1252 ● Passage des Tables de Compagnon. Demeure une année au Fort.
    ●● Début 1253 ● Premier déplacement, affectation au Fort de Lemos.
    ●● Courant 1253 ● Décision d'affiner ses connaissances, volonté de perfectionnement accrue.
    ●● 04/1254 ● Devient Guérisseuse itinérante, désireuse d'apprendre par la découverte et le voyage.
    ●● 02/1256 ● Retour au Fort d'Ista.
    ●● 10/1257 ● Affectation au Weyr pour en comprendre de plus près les besoins et les fonctionnements.


●● Pseudonyme (prénom) ● Wicked Witch (M.) ●● Age ● 22 ans. ●● Double compte ● Noooooooon  ö  ●● Comment as-tu connu le forum ? ● Y a un roux qui me l'a foutu sous le nez et j'l'ai épousé (le forum, pas le roux => ). ●● Présence ● 7 sur 7 jours, 24heures sur 23  :O  ●● Commentaires (suggestions, avis) ● Y a trop de choix  éè  ●● Codes du règlement ●● Le code est bon pour Damhàn ^^

●● Célébrité ● Adelaide Kane.


Dernière édition par Eydìs le Jeu 22 Jan - 22:26, édité 9 fois
avatar
Eydìs
Compagnon Guérisseur



Féminin

Age : Laissemoidécider
Nom du dragon : si vous n'en possédez pas, ne remplissez pas.
Marks : 58



Pseudo : Wicked Witch.
Disponibilité RP : Opeeeen.
Crédits : Adelaide Kane (avatar : Arté • signature)
Messages : 10
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 20 Jan - 23:16



{ainsi} s'écrit l'histoire
______________TEST RP


Voilà, Eydìs a pris sa décision : demander son affectation au Weyr. Mais quand elle se retrouve face au Maître Guérisseur auquel elle vient soumettre son souhait, il ne se contente bien sûr pas d'un oui, d'accord. Il la regarde, dans un fin sourire, mettant en suspens son rangement des herbes médicinales auquel il s'adonnait méthodiquement. Il veut savoir ce qui motive exactement la jeune femme et il le lui demande sans détour. Tout comme il s'interroge de l'apport qu'elle offrira au Weyr plutôt qu'à Ista. Pourquoi elle et pas quelqu'un d'autre ? Après tout, Asthale y a déjà été envoyée récemment. Faut-il vraiment y envoyer quelqu'un de plus ? Il ne semble pas réfractaire à l'idée mais il n'a pas pour autant l'air convaincu. C'est cette discussion qui fera pencher la balance de l'un ou l'autre côté. Comment s'y prend Eydìs pour le convaincre ? Quelle attitude est la sienne face aux exigences du Maître Guérisseur ? 


Pourquoi elle ? Pourquoi devrait-on l’envoyer, elle, au Weyr ? Le Maître Guérisseur l’interroge, et elle comprend son questionnement. Il a cessé de ranger les herbes, un fin sourire sur les lèvres, poussant Eydìs à baisser les yeux. Que lui répondre ? Elle est itinérante, elle est voyageuse, elle est savante ; elle ne veut que découvrir toujours plus de choses, avide d’un savoir qui dépasse des ambitions purement féminines ou familiale, pourtant ça n’est pas de l’égoïsme absolu, aider est la source même de sa paix intérieure.
Elle se souvient du sourire tendre de sa mère lorsqu’elle a su que sa petite fille, sa petite demoiselle, allait marcher dans les pas des guérisseurs. Un bien noble Atelier. Un Atelier dans lequel il n’était pas si étonnant d’envoyer la fillette aux yeux d’ambre ; elle aimait la nature, elle l’aimait tant que, souvent,  Naell lui reprochait de ne pas être assez prudente, de chercher à sans cesse sortir pour rejoindre les herbes, les odeurs de pluie, de terre, de liberté. Eydìs. Ca n’avait aucun rapport avec le prénom de ses parents, comme une négation, comme noyée dans le lot de ces gamins recueillis. Alors elle s’était accrochée à autre chose, une saveur délicate d’ailleurs sur sa langue de petite rêveuse qui, à si peu près, serait entrée à l’Atelier des Harpistes. « Où est Dahmàn.. ? » demandait-elle souvent, comme le manque de ce frère qui ne l’était pas, de sa douce voix rassurante, de son aura chaleureuse. Elle se souvient d’avoir appris à aimer connaître des choses, près de lui. En revanche elle aimait moins les autres enfants confiés à la nourrice, lui volant le privilège d’être sa fille, la vraie, pour laquelle on ne payait pas. Une moue parfois, sur la bouche enfantine quand dans les bras de sa mère un autre se lovait. Sur sa langue, saveur d’étranger. Un jour, maman sera fière de moi, pensait-elle, du haut de ses dix ans, quand elle la revoyait, quand elle n’était pas occupée à découvrir, à s’échapper. Mais maman était déjà fière d’elle, Eydìs l’ignorait simplement, n’interprétant pas son regard, si identique pour tous les petits qu’elle eut le privilège de consoler les nuits de cauchemars, de bercer avant que la nuit de s’étende sur Pern. Damhàn était plus grand, ainsi était-il partit très tôt. Trop tôt à son regard de feu. On disait que, dans le regard de la jeune Eydìs brillait des flammes, que le soleil se reflétait comme un incendie dans l’ambre de son regard. Une future Dame Dragon ? Non. Que toutes les lunes l’en préservent, elle ne désirait en rien cette aventure.  


« J’aime offrir. » répondit-elle au Maître, de ce timbre délicat qui avait toujours été le sien. Elle n’était pas adepte des longues phrases quand l’évidence était là, cependant si la jeune femme désirait aller au Weyr, il lui fallait bien se justifier, expliquer ses motivations. Cherchant les mots justes afin d’exprimer ses réelles motivations, elle fut forcée de se rendre à l’évidence : une seule phrase ne suffirait jamais à traduire les remous de ton âme. « Je comprends les maux, les souffrances, j’entends les douleurs et je les apaise. N’est-ce pas ce dont le Weyr a le plus besoin ? D’apaisement, de compréhension, de don ? » On accusait ses habitants d’oisiveté, de dépendance, de ne pas faire l’effort d’être autonome alors que les Fils ne se manifestaient plus. Eydìs voulait voir, de ses propres yeux, ces paysages nouveaux, à peine frôlés par sa conscience. Elle voulait leur offrir, à eux aussi, cette oreille attentive que les souffrants lui louaient. « J’ai conscience qu’un Maître s’y trouve déjà, cependant, et pardonnez mon audace : mes qualités sont bien différentes des siennes. » Elle n’était pas reconnue pour son amour de la solitude, pour sa volonté à rester enfermée entre les livres. Oh certes, Eydìs aimait goûter à la fragrance des vieux savoirs mais elle appréciait plus encore le contact direct avec l’humanité, avec la nouveauté. S’adapter, comprendre, observer et intégrer. Donner, surtout donner. « Je ne nierai pas mon attrait personnel pour la découverte, pour la liberté, toutefois je place la compassion et la proximité avec le peuple, d’où qu’il vienne, au-dessus des herbes, des livres ou de mes ambitions. » Car s’il y avait quelque chose que l’on ne pouvait reprocher à la Compagnon d’agir par ambition. On faisait confiance à Athsale mais Eydìs la jugeait peut-être un peu trop distante, bien que dotée d’une maîtrise qu’elle-même n’aurait sans doute jamais. Eydìs, la qualité de coeur. Toute son âme semblait parler à la souffrance des hommes, l’intégrer pour la soulager, pas seulement pas de savants mélanges, non ; elle soulageait les peines aussi bien que les plaies, sans craintes de perdre en donnant.
 


Elle se souvient de la souffrance. Elle se souvient de ses larmes à la première perte. La petite dame au coeur lourd des maux du monde. A tout donner, à tout offrir aux malheureux, on peut très bien gagner sa vie, mais qu’importe pour l’oiseau aux yeux d’ambre : rien ne valait la saveur sucrée d’une réussite, du sauvetage d’une vie. Et rien n’égalait non plus la douleur de voir cette même vie s’envoler. Des Forts ou du Weyr, toute existence avait valeur d’Oeuf doré, rare et précieuse, unique et nécessitant protection.


Dernière édition par Eydìs le Dim 25 Jan - 12:17, édité 6 fois
avatar
Eydìs
Compagnon Guérisseur



Féminin

Age : Laissemoidécider
Nom du dragon : si vous n'en possédez pas, ne remplissez pas.
Marks : 58



Pseudo : Wicked Witch.
Disponibilité RP : Opeeeen.
Crédits : Adelaide Kane (avatar : Arté • signature)
Messages : 10
Revenir en haut Aller en bas
MessageMer 21 Jan - 1:24


Elle va changer de ta vipère

Bienvenue sur Dragonriders !
Si jamais tu as une question, n'hésite pas surtout. Tu sais où me trouver et les autres membres du staff sont encore plus adorables que moi. Bon courage pour ta fiche et installe toi confortablement !
avatar
Damhàn
Maître Harpiste

http://pern-dragonriders.forumactif.com/t112-damhan-which-story-


Masculin

Age : 38 révolutions
Atelier : Atelier de la Harpe
Rang : Maître Compositeur
Marks : 84



Pseudo : Sovereign
Disponibilité RP : Libre
Crédits : Tom Hiddleston (hollowbastion • signature)
Messages : 178

à travers les yeux des dragons
Citation: L'homme ne se nourrit pas de vérité, l'homme se nourrit de réponses.
Signes particuliers: Oreille absolue
Loyauté: Envers Pern et l'Atelier des Harpistes
Revenir en haut Aller en bas
MessageMer 21 Jan - 12:37

Bienvenueee !

Je ne connaissais pas cette bouille en avatar mais j'approuve. *-* (Et une guérisseuse, j'approuve bis vu que Shendra y était avant, à cogiter pour un lien, tiens).

Bon courage pour ta fiche, tout ça, et n'hésite pas au besoin. o/
avatar
Shendra
Dame Dorée



Féminin

Age : 23 révolutions
Nom du dragon : Varanth
Age du dragon : 4 révolutions
Rang : Dame Dorée
Marks : 75

« Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. » HENRI LOUIS MENCKEN

Pseudo : Philippine
Disponibilité RP : Libre
Crédits : Gemma Aterton (avatar • signature)
Messages : 46
Revenir en haut Aller en bas
MessageMer 21 Jan - 15:12

Bon courage pour la suite de ta fiche !
A bientôt dans un sujet
avatar
Tùlia
Candidate

http://pern-dragonriders.forumactif.com/t129-tulia-petit-poisson http://pern-dragonriders.forumactif.com/t134-tulia-si-on-le-brave-le-destin-abandonne-la-plus-haute-etoile


Féminin

Age : 13 révolutions
Métier : Candidate
Rang : Candidate verte
Marks : 179



Pseudo : Em
Disponibilité RP : Libre
Crédits : Chloé Moretz (Blondie)
Messages : 76

à travers les yeux des dragons
Citation: Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l'araignée sa toile.
Signes particuliers: //
Loyauté: Modérée. Le Weyr et le Fort sont indispensables. Tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageDim 25 Jan - 12:19

A retardement, merci pour l'accueil
Je suis un ange, t'as vu Dam
avatar
Eydìs
Compagnon Guérisseur



Féminin

Age : Laissemoidécider
Nom du dragon : si vous n'en possédez pas, ne remplissez pas.
Marks : 58



Pseudo : Wicked Witch.
Disponibilité RP : Opeeeen.
Crédits : Adelaide Kane (avatar : Arté • signature)
Messages : 10
Revenir en haut Aller en bas
MessageDim 25 Jan - 12:54

{bienvenue sur} Dragonriders
______________FICHE VALIDEE



Vous êtes un Artisan.

COMMENTAIRE DU STAFF ;; Ta fiche est très jolie, j'ai vraiment pris plaisir à la lire et ton style d'écriture est vraiment une pépite d'or ! Tu décris vraiment bien ton personnage qui est d'ailleurs fort intéressant ! Voilà, tu es maintenant prête à guérir plein de gens !
Tu es validée, bienvenue pour de bon à Ista !


VEUILLEZ ME SUIVRE AFIN DE ;;

« INSTALLEZ-VOUS CONFORTABLEMENT & AMUSEZ-VOUS.

avatar



Féminin

Age : Eternelle
Marks : 43

Ceci est le titre

Pseudo : Etoile Rouge
Disponibilité RP : Toujours libre pour vous pourir la vie
Crédits : DeviantArt (KalaNemi) & Phil
Messages : 149
Revenir en haut Aller en bas
Message

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

EYDIS ≤ « Remember to breathe. It is after all, the secret of life. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» In Camargue we remember !!!!!! PHOTOS !!!!!!!!!!!!
» POINTER: PÉRE CH.A.IT.REMEMBER DU GOUYRE, VICECHAMPION D'EUROPE GQ
» date de sortie
» A réserver chiots Pointer, pére CH. REMEMBER DU GOUAYRE
» Remember

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonriders :: Registres d'Ista :: Fiches & Personnages :: Fiches validées-